Continuité d’activité des distributeurs professionnels de l’approvisionnement du second oeuvre du bâtiment et de l’industrie

Paris, le 30 mars 2020

Dès la parution de l’Arrêté du 14 mars 2020 complété, portant sur diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19, les distributeurs professionnels de l’approvisionnement du second oeuvre du Bâtiment et de l’Industrie (adhérents des Fédérations FDME, Fnas, FFQ, FND) se sont organisés et ont mis en oeuvre des moyens exceptionnels dans un laps de temps extrêmement court pour s’adapter aux nouvelles dispositions gouvernementales et offrir une continuité de service auprès de leurs clients professionnels afin de leur permettre d’effectuer leurs opérations de maintenance et leurs chantiers.

C’est ainsi qu’une grande majorité des distributeurs professionnels de matériel électrique, génie climatique, sanitaire-chauffage-climatisation-canalisation, produits de quincaillerie-fournitures industrielles et de finition a redimensionné son mode de fonctionnement, dit mode « dégradé », pour permettre à ses clients professionnels de collecter le matériel au travers de drives ou de livraisons dans le strict respect des règles sanitaires.

Les cosignataires de ce communiqué soulignent que l’activité du secteur reste cependant fragile car dépendante de l’évolution timide et incertaine de la reprise des chantiers, de la demande des particuliers (à ce titre, l’INSEE indique dans sa note parue le 26 mars 2020, un effondrement de la demande des ménages de l’ordre de 90%), et des donneurs d’ordres.

Contacts :

FDME - 17 rue de l’Amiral Hamelin 75116 Paris - www.fdme.net - Roland Mongin - roland.mongin@fdme.net

Fnas - 17 rue de l’Amiral Hamelin 75116 Paris - www.fnas.fr - Rachel Chermain - rchermain@fnas.fr

FFQ - 75 boulevard Haussmann 75008 Paris - www.federation-quincaillerie.fr - Marie-Christine Delarbre - mcdelarbre@ffq-france.org

FND - 42 avenue Marceau 75008 Paris - www.federation-decoration.fr - Dorothee Bruchet - dorothee.bruchet@fndeco.fr

S'abonner à la revue
Retour
Reportages point de vente -  septembre 2019

Orexad-Brammer (Rubix France) - Sausheim (68)

Le puzzle se met en place

Depuis décembre dernier, les agences Brammer et Orexad de Sausheim sont réunies sur le même site, avec une direction unique. Pour 2020, l’organisation commerciale est en train de se mettre en place, valorisant les compétences des équipes et la dimension relationnelle. Entièrement orientée client, l’agence de Sausheim pourra également compter sur le dynamisme du groupe Rubix, en termes de compétences spécialisées, pour proposer de plus en plus à ses clients des solutions complètement intégrées et personnalisées, véritable source de différenciation sur le marché.

 

« C’est une belle aventure » résume Serge Miranda, responsable depuis début mai de l’agence Orexad-Brammer installée à Sausheim, à côté de Mulhouse dans le Haut-Rhin. Quelques mois après le rapprochement sur un même site, des deux agences Orexad et Brammer survenu le 14 décembre dernier, la nouvelle entité est la première de la région Grand Est à avoir adopté une hiérarchie unifiée. 

Un double ancrage dans la région

Les deux structures sont présentes depuis de nombreuses années dans l’agglomération mulhousienne, capitale du Haut-Rhin et seconde ville, par sa taille, de la région Alsace après Strasbourg. L’une et l’autre reflètent d’ailleurs bien les évolutions successives rencontrées au fil des ans au sein de leurs groupes d’origine. L’agence Brammer de Sausheim a été créée par Jean-Marie Fink et Pierre Lestrat en 1974 sous l’enseigne Roulement Service. Ce réseau, qui s’enrichit par la suite de 33 autres agences, est celui qui a permis au distributeur britannique de s’implanter en France à travers son rachat en 1992. L’agence de Sausheim s’est alors mise au diapason du « One Brammer », impliquant l’adhésion à une stratégie commune, avec notamment un panel de fournisseurs communs, une enseigne unique, et a élargi dans les années 2000 son savoir-faire en roulements et transmission à la fourniture industrielle, conformément aux objectifs du groupe. « L’ADN de Brammer, c’est l’engagement de toute l’équipe pour la société et pour le client. Ce sont des valeurs partagées avec Orexad » souligne Serge Miranda qui, précédemment, a passé une vingtaine d’années au sein de l’enseigne, notamment à la tête des agences Brammer de Sausheim et Montbéliard.

Du côté d’Orexad, l’agence de Sausheim est née Schoettlé, une structure issue d’AD Industrie, qui rejoint le réseau Orexad en 2007. Adoptant la nouvelle identité Orexad en 2015, lorsque l’enseigne est mise en place sur tout le réseau FI, elle s’intègre dans la nouvelle stratégie du groupe IPH qui restructure ses régions en rationalisant le nombre de ses agences, pour en conserver une seule par département et en orientant son approche commerciale par typologies de clientèle. En 2016, l’activité grands comptes de Sausheim, qui représentait un tiers du chiffre d’affaires de l’agence, est ainsi transférée sur la cellule grands comptes régionale de Strasbourg. « Les équipes d’Orexad sont habituées au changement. Dans notre esprit, l’idée était de vite nous rapprocher » indique Christian Brocard*, responsable de l’agence Orexad jusqu’en mai. 

* Aujourd'hui, Christian Brocard (qui a débuté chez Roulement Service) dirige Althoffer, une société spécialisée dans la mécanique de précision et l’usinage industriel implantée à Remiremont dans les Vosges, entrée en 2007 dans le giron d’IPH au moment du rachat d’Anfidis (la branche industrie du groupe Anjac). Depuis, en se développant également sur la fourniture industrielle à travers notamment la marque Giss, pour mieux répondre au besoin client, Althoffer est aussi devenue un lieu de compétences sur le dépannage-maintenance. 

Une reconnaissance mutuelle

Lors du rachat de Brammer puis d’IPH en 2017 par le fonds d’investissement Advent, les dirigeants des deux groupes ont effectivement su donner l’impulsion pour un rapprochement rapide entre les équipes sur le terrain. « Nous avons très tôt compris qu’Orexad serait le référent du groupe en FI et que Brammer le serait dans la famille transmission, et que l’évolution se ferait en faveur de pôles de compétences. Pour Brammer, c’était un superbe challenge, avec la confirmation de son ADN. Ça a donné aux équipes une nouvelle énergie. Elles évoluaient auparavant en Ligue 2, elles se sont retrouvées propulsées en Première division ! » poursuit Serge Miranda, empruntant cette image au monde du football. 

De son côté, soucieux de réussir cette intégration importante, Orexad, le leader français de la fourniture industrielle, a visiblement su être à l’écoute pour retirer le meilleur de chaque société. « Les points forts et les points faibles de chaque structure ont été étudiés pour n’en faire ressortir que du plus » confirme Christian Brocard. Après l’analyse par les directions régionales des zones géographiques et des clients, dans une volonté affichée d’éviter toute surenchère sur le terrain, les équipes de Sausheim, implantées jusqu’alors à 200 mètres l’une de l’autre, se sont rapprochées physiquement, sur le site d’Orexad. « Se retrouver du jour au lendemain dans la même pièce aurait pu tourner au choc des titans, puisque nous nous sommes battus les uns contre les autres pendant des années » reconnaît Christian Brocard.

A...

Veuillez vous identifier pour consulter la totalité de l'article.

Vous avez perdu votre n° d'abonné. N'hésitez pas à nous contacter.

Vous n’avez pas de n° d'abonné ?
Abonnez-vous pour bénéficier de nos revues et l'accès à l'intégralité des articles !