S'abonner à la revue
Retour
juillet 2018

Tivoly

Une entreprise centenaire tournée vers l’avenir

Entreprise familiale française spécialisée dans la conception et la fabrication d’outils coupants depuis sa création, durant la Grande Guerre, Tivoly tire le meilleur parti de la tradition et de la modernité. Avec sa capacité à anticiper l’évolution des marchés sur lesquels elle est positionnée, c’est sans doute l’une des raisons principales qui expliquent la croissance régulière de la société. 
L’industriel conduit actuellement deux chantiers majeurs dans lesquels le travail collaboratif joue un rôle important et dont les principaux axes traduisent sa volonté de contribuer au développement de ses clients, notamment à travers l’apport d’une valeur ajoutée réelle aux utilisateurs finaux de ses produits.

Créée en 1917 par Lucien Tivoly, l’entreprise éponyme aujourd’hui dirigée par Jean-François Tivoly, son arrière-petit-fils, a toujours eu pour spécialisation l’outil coupant. Fabriquant à ses débuts des forets hélicoïdaux pour le métal en s’appuyant sur le brevet de l’Américain Morse, l’industriel savoyard concepteur des premiers forets extra-courts pour perceuses électriques, dans les années 1930, connaîtra un essor important à partir des années soixante sous l’impulsion de Jean-Michel Tivoly, père de l’actuel P-dg et président de la holding familiale. 

Ce développement ira de pair avec une diversification de sa clientèle qui, d’abord essentiellement composée de quincailliers, deviendra une clientèle mixte relevant de la distribution grand public et de la distribution professionnelle, reflétant ainsi l’évolution d’un marché des outils coupants se structurant autour de ces deux pôles. Pour servir des distributeurs aux attentes différentes, le fabricant élargira sensiblement son offre qui ne se limitera plus aux seuls outils pour le perçage pour s’étoffer au fil des saisons d’accessoires pour l’outillage électroportatif. 

Envergure mondiale et dimension humaine 

Dans la seconde moitié des années 1980, l’entrée en bourse de Tivoly accélère encore le développement de l’entreprise familiale en lui donnant les moyens de réaliser des acquisitions qui la feront sortir des frontières de l’Hexagone. 

Aujourd’hui, le chiffre d’affaires de Tivoly – 82,3 MΕ en 2017, en progression de 18% par rapport à l’année précédente – est réparti de manière à peu près égale entre le CA généré par les ventes réalisées sur le marché domestique et celles réalisées hors des frontières. Le groupe dont l’effectif avoisine 700 personnes emploie de fait une moitié de ses collaborateurs en France et l’autre dans ses différentes implantations hors de l’Hexagone. 

Dirigée depuis 2015 par Jean-François Tivoly  (au côté notamment de son plus jeune frère Edouard, directeur financier de Tivoly) – à partir du siège de Tours-en-Savoie, berceau de l’entreprise, l'entreprise répond aux besoins de deux catégories de clientèle, les distributeurs et les industries. Les deux univers correspondent aux deux Business Units autour desquelles est organisé le groupe Tivoly. 

Placée sous la responsabilité de Frédéric du Laurens, par ailleurs DG de FFDM-Pneumat, un fabricant récemment intégré au groupe et sur lequel nous reviendrons plus en détail, la Business Unit Industry gère l’activité dirigée vers la clientèle d’industriels de secteurs d’activité différents (aéronautique, automobile, énergie, transports, médical…) auxquels le groupe commercialise ses gammes en direct.

Pilotée par David Petitprez, la Business Unit Consumer gère l’ensemble de l’activité dirigée vers la clientèle relevant de la distribution grand public et professionnelle et  gère aussi tout ce qui relève de la communication et du marketing.  

Maîtrise totale de la production 

L’un des atouts majeurs de l’industriel tient à sa maîtrise complète de l’ensemble des fonctions, de la conception et du développement des produits jusqu’à leur mise en linéaire en passant par leur fabrication, conditionnements compris puisque les packagings eux-mêmes, souvent protégés par un brevet, sont conçus et fabriqués au sein de la filiale chinoise du groupe. 

Cette maîtrise qui permet au fabricant de ne pas dépendre d’éventuels sous-traitants et de pouvoir garantir la qualité de son offre passe bien sûr par une fabrication réalisée dans les propres usines du groupe, à l’exception de quelques compléments de gammes produits dans des sites le plus souvent implantés en Europe par des partenaires industriels de Tivoly, selon les cahiers des charges définis par ce dernier. 

Depuis l’entrée dans le giron de Tivoly de FFDM-Pneumat, société implantée à Bourges, l’outil industriel du groupe est constitué de sept unités de production, dont trois implantées en France – l’entreprise savoyarde étant l’une des rares à fabriquer encore des outils coupants dans l’Hexagone – et d’où...

Veuillez vous identifier pour consulter la totalité de l'article.

Vous avez perdu votre n° d'abonné. N'hésitez pas à nous contacter.

Vous n’avez pas de n° d'abonné ?
Abonnez-vous pour bénéficier de nos revues et l'accès à l'intégralité des articles !