Continuité d’activité des distributeurs professionnels de l’approvisionnement du second oeuvre du bâtiment et de l’industrie

Paris, le 30 mars 2020

Dès la parution de l’Arrêté du 14 mars 2020 complété, portant sur diverses mesures relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19, les distributeurs professionnels de l’approvisionnement du second oeuvre du Bâtiment et de l’Industrie (adhérents des Fédérations FDME, Fnas, FFQ, FND) se sont organisés et ont mis en oeuvre des moyens exceptionnels dans un laps de temps extrêmement court pour s’adapter aux nouvelles dispositions gouvernementales et offrir une continuité de service auprès de leurs clients professionnels afin de leur permettre d’effectuer leurs opérations de maintenance et leurs chantiers.

C’est ainsi qu’une grande majorité des distributeurs professionnels de matériel électrique, génie climatique, sanitaire-chauffage-climatisation-canalisation, produits de quincaillerie-fournitures industrielles et de finition a redimensionné son mode de fonctionnement, dit mode « dégradé », pour permettre à ses clients professionnels de collecter le matériel au travers de drives ou de livraisons dans le strict respect des règles sanitaires.

Les cosignataires de ce communiqué soulignent que l’activité du secteur reste cependant fragile car dépendante de l’évolution timide et incertaine de la reprise des chantiers, de la demande des particuliers (à ce titre, l’INSEE indique dans sa note parue le 26 mars 2020, un effondrement de la demande des ménages de l’ordre de 90%), et des donneurs d’ordres.

Contacts :

FDME - 17 rue de l’Amiral Hamelin 75116 Paris - www.fdme.net - Roland Mongin - roland.mongin@fdme.net

Fnas - 17 rue de l’Amiral Hamelin 75116 Paris - www.fnas.fr - Rachel Chermain - rchermain@fnas.fr

FFQ - 75 boulevard Haussmann 75008 Paris - www.federation-quincaillerie.fr - Marie-Christine Delarbre - mcdelarbre@ffq-france.org

FND - 42 avenue Marceau 75008 Paris - www.federation-decoration.fr - Dorothee Bruchet - dorothee.bruchet@fndeco.fr

S'abonner à la revue
Retour
mars 2020

Würth

L’e-reservation et le click & collect

Le distributeur Würth introduit dans l’ensemble de son réseau Proxi Shop deux nouveaux services à la clientèle pour simplifier les actes d’achats, l’e-reservation et le click & collect. 

L’e-reservation, que l’on retrouve déjà dans nombre de réseaux, notamment dans le commerce grand public, consiste à passer une commande et à venir la retirer sous une heure dans le magasin de son choix. Bénéficiant aujourd’hui d’un réseau Proxi Shop très étendu dépassant en France les 150 unités, le groupe allemand permet désormais à ses clients de réserver un article sur l’e-shop de l’enseigne et de choisir le point de vente où il désire l’avoir à disposition. Une seule limitation à ce jour, la réservation ne concerne qu’un seul produit, mais il est possible d’effectuer plusieurs réservations à la suite.

Pour sa part, le click & collect permet aux clients de se faire livrer dans le Proxi Shop de leur choix. Le processus est comparable à celui de l’e-reservation à la différence près que les commandes éligibles peuvent concerner plusieurs articles mais doivent faire moins de 1 000 euros, et qu’il n’y a plus d’obligation de mise à disposition dans l’heure.

Aujourd’hui disponibles dans l’e-shop Würth, l’e-reservation et Le click & collect et seront bientôt portés en application mobile.

Boîtes Orsy sans fenêtre plastique

Engagé depuis de nombreuses années dans une politique de développement durable, le groupe Würth dont l’activité de distribution génère un grand nombre d’emballages perdus vient de supprimer la fenêtre de visualisation de ses boîtes en carton Orsy, l’un de ses conditionnements les plus répandus. Par cette seule opération, le revendeur évite l’utilisation de 22,6 tonnes de film plastique par an – près de 175 000 m2 – et rend ses boîtes directement recyclables. Au niveau commercial, cette mesure a fait l’objet d’une  enquête clients sur l’’utilité de cette fenêtre de visualisation, enquête qui a mis en évidence que 90% des clients considèrent ne pas avoir besoin de cette dernière. Et sur les 10% restants, presque tous sont favorables à cette suppression lorsque l’on explique qu’il s’agit d’une démarche de développement durable.

Tags : Würth